Marian Coat of Arms

Catechèse Miséricorde Divine
L’Image de Jésus Miséricordieux

L’image du Christ Miséricordieux est liée a une vision mystique de 22 février 1931 dans le monastère de Plock:

Un soir, alors que j’étais dans ma cellule, je vis Jésus vêtu d’une tunique blanche, une main levée pour bénir, la seconde touchait son vêtement sur la poitrine. De la tunique entrouverte sur la poitrine sortaient deux grands rayons, l’un rouge, l’autre pâle…Apres un moment Jésus me dit : « Peins un tableau selon l’image que tu vois, avec l’inscription : Jésus j’ai confiance en Toi. Je désire qu’on honore cette image, d’abord dans votre chapelle, puis dans le monde entier.» (Petit Journal, 47)

L’Image représente le Christ Ressuscite portant les stigmates de la Passion au mains et aux pieds. L’image nous parle de l’amour miséricordieux de Dieu pour l’homme. Cet amour est révélé pleinement dans le mystère pascal du Christ. D’autre part, elle rappelle aux fidèles d’avoir la confiance en Dieu et le devoir d’aimer les prochains.

Les paroles situées en bas de tableau parlent de cette attitude de confiance

« Jésus j’ai confiance en Toi ».

L’expression de l’image est liée à la liturgie du premier dimanche après la Paques. En ce jour l’Église médite le passage de l’Evangile selon St. Jean qui parle de l’apparition de Jésus ressuscité et de l’institution du sacrement de pénitence. (Jn 20, 19-23)

Les rayons de sang et de l’eau qu coulent du Cœur transpercé qui est invisible sur le tableau, les cicatrices des plaies sur le mains et sur les pieds évoquent les événements du Vendredi Saint (Jn 19,17-18,33-37)

En particulièr cette image caractérise deux rayons. L’explication nous vient de Jésus lui-même sur la demande de la sœur:

Ces deux rayons indiquent le sang et l’eau - le rayon pâle signifie l’eau, qui justifie les âmes; le rayon rouge signifie le sang, qui est la vie des âmes...Ces deux rayons jaillirent des entrailles de ma miséricorde, alors que mon cœur, agonisant sur la croix, fut ouvert par la lance. (Petit Journal, 299)

Autrement dit, ces deux rayons désignent les sacrements, mais aussi la Très Sainte Église née du côté transpercé du Christ. Deux rayons signifient aussi les dons de l’Esprit Saint, dont l’eau et le sang sont les symboles bibliques. Jésus ajoute encore: «Heureux celui qui vivra dans leurs ombres». (Petit Journal, 299)

Le Chrétien est purifié par le sacrement du baptême et de la pénitence. Le Chrétien est nourri par le sacrement de l’Eucharistie.

L’image nous rappelle les exigences de la miséricorde de Dieu, car la foi fut-elle forte n’est rien sans actions. Elle Nous rappelle la nécessité de pratiquer la charité. (Petit Journal, 742)

Pour tous ceux qui vénéreront cette image, Jésus a promis le progrès (croissence) dans la foi, une bonne mort et beaucoup d’autres grâces et bienfaits:

Je promets que l’âme qui honorera cette image ne sera pas perdue. (Petit Journal, 48)

Par cette image j’accorderais beaucoup de grâces aux âmes, que chaque âme ait donc accès à elle. (Petit Journal, 570)

La vénération de cette image (icône) consiste en une prière plaine de confiance, liée à des actes de miséricorde. Au culte de l’image, Jésus a attaché les promesses suivantes: la grâce du salut; le grand progrès sur la voie de la perfection chrétienne; la grâce de bien mourir ainsi que toutes sortes des grâces et des biens nécessaires pour vivre ici-bas pourvue qu’on prie avec confiance.

Jésus à Sœur Faustine dit:

Je donne aux hommes un vase, avec lequel ils doivent venir puiser la grâce à la source de ma miséricorde. Ce vase, c’est cette image, avec l’inscription: Jésus j’ai confiance en Toi.
(Petit Journal, 327)

Par cette image j’accorderai beaucoup de grâces aux âmes, que chaque âme ait donc accès à elle. (Petit Journal, 570)

Je promets que l’âme qui honorera cette image ne sera pas perdue. Je lui promets aussi la victoire sur ses ennemies dès ici-bas, et spécialement à l’heure de la mort. Moi-même, je la défendrai, comme ma propre gloire. (Petit Journal, 48)

Les flammes de la miséricorde me brûlent, je désire les déverser sur les âmes humaines. Oh! quelle douleur elles me causent, quand elles ne veulent pas les recevoir… Dis à l’humanité douloureuse de se blottir dans mon cœur miséricordieux et je la comblerai de paix. (Petit Journal, 1074)

+ L’humanité ne trouvera pas la paix tant qu’elle ne se tournera pas avec confiance vers ma miséricorde. (Petit Journal, 300)

Parle au monde de ma miséricorde, que l’humanité entière apprenne a connaître mon insondable miséricorde. C’est un signe pour les derniers temps, après viendra le jour de la justice. Tant qu’il en est le temps, que les hommes aient le recours à la source de ma miséricorde, qu’ils profitent du sang et de l’eau qui ont jailli pour eux. (Petit Journal, 848)

+ + + + + + + + + +

L’acte de confiance en la Miséricorde Divine

Très Miséricordieux Jésus, Ta bonté est infini et les trésors de Ta grâce sont innombrables. J’ai confiance sans bornes en Ta miséricorde qui est par-dessous toutes Tes œuvres. Je me donne à Toi entièrement et sans restrictions pour pouvoir vivre ainsi et tendre à la perfection chrétienne.

Je désire propager Ta miséricorde en accomplissant des œuvres de miséricorde, quant à l’âme et quant au corps, et surtout m’efforcer de convertir des pécheurs, porter la consolation aux nécessiteux et des malades et à des affliges.

Protége-moi donc, mon Jésus, comme ta propriété et ta gloire. Bien que je tremble de peur parfois en voyant ma misère, j’ai confiance infaillible en Ta miséricorde.

Que tous les gens connaissent Ta miséricorde, tant qu’il en est temps; qu’ils aient confiance en elle et qu’ils la louent pour l’éternité. Amen.