Marian Coat of Arms

Catechèse Miséricorde Divine
Marie Mère de la Miséricorde

A ce titre sont associés deux autres:

« Reine de Miséricorde » exprime la bonté, magnanimité, la dignité de la Vierge Marie élevé au ciel. Marie exerce le rôle comme Esther (Est 4,17), supplie son Fils pour le salut du peuple et pour tous ceux qui se réfugient avec confiance auprès d’elle. Elle est donc la reine de la clémence. Elle accueille tous ceux qui cherchent auprès d’elle un refuge. Nous la saluons aussi « consolation des pécheurs repentants » et « l’espérance des malheureux ».

« Mère de Miséricorde » a été peut être le première a être attribué a la Vierge Marie par Saint Odon, abbé de Cluny (+942). Nous célébrons la Mère qui nous a donné Jésus Christ en qui est rendue visible la miséricorde de Dieu invisible.

Elle est aussi la mère spirituelle des fidèles, pleine de grâces et de miséricorde. Marie dans le ciel montre à Jésus les besoins des fidèles, comme sur la terre elle avait prié pour les époux de Cana (Jn 2, 1-11): « Or il n’avait plus de vin, car le vin de noces était épuisé. La mère de Jésus lui dit : Ils n’ont pas de vin… »

Dans les textes de la Messe à son honneur, Marie est Mère de Miséricorde comme:

la prophétesse qui exalte la miséricorde de Dieu (Lc 1,39-55). Elle chante Magnificat, Elle chante Dieu dont la miséricorde s’étend d’age en age sur ceux qui le craignent. Il se souvient de sa miséricorde (Lc 1,50,54).

la femme qui a éprouvé de manière unique la miséricorde de Dieu. Reine de clémence. Elle a connu mieux que personne la miséricorde de Dieu. Elle écoute ceux qui l’appellent dans leurs épreuves (DM, 9). (De: Messes en Honneur de la Vierge Marie, Descle/Mame, 1988, p. 262)

Marie devient le témoin de la miséricorde divine, car elle se trouve avec tous les prophètes qui attendent la réalisation de l’alliance et le salut. Dieu est fidèle à ses promesses et elles sont réalise en elle. Elle a reconnu la miséricorde divine comme la principale motivation de l’action salvifique de Dieu. Elle chante cette vérité dans son cantique Magnificat:

« Il est venu en aide à Israël son serviteur se souvenant de sa miséricorde selon qu’il avait annoncé à nos pères en faveur d’Abraham et de sa postérité àjamais » (Lc 1,54)

Dans le Cantique Magnificat, Luc a accumulé les expressions de la mansuétude divine, du bonheur, de l'allégresse que soulèvent les bienfaits du Seigneur:

• "exalte" (Lc 1,46)
• "tressaille de joie" (Lc 1,47)
• "sa miséricorde s'étend" (Lc 1,50)
• "comblé de biens" (Lc 1,53)
• "se souvenant de sa miséricorde" (Lc 1,54)...

Ce concert de louanges résonne d'ailleurs à travers toutes les pages de l'évangile de Luc. Ce bonheur terrestre est fondé sur l'expérience personnelle et véritable de la miséricorde et du salut. Le mot même "miséricorde" est répété deux fois, de façon symétrique (Lc 1,50; Lc 1,54), nous exhortant à son accueil. Marie la vie pleinement.

Marie participe pleinement dans l’œuvre miséricordieuse du salut du monde par : son FIAT exprime la fidélité jusqu’a la croix. Elle participe aussi au salut du monde par son OFFRANDE présente dans son cœur en donnant son fils a la mort (DM 9). Ainsi Marie devient la Mère de Miséricorde comme la Mère du Fils Crucifié et Ressuscité. Elle est présentée dans le ministère public de Jésus.

Marie devient Médiatrice de Divine Miséricorde
Elle possède une vocation spéciale; approcher les gens vers Dieu et les aider à accueillir sa miséricorde, les déchirer de l’indifférence, du mal et de les conduire vers Dieu. Marie présente à Dieu nos prières et nos demandes ; qu’elle nous obtienne de lui les grâces et des faveurs. Une belle prière de Saint Bernard nous montre aussi la piété des chrétiens qui ont toujours cru et reçu les grâces en se réfugiant à la Très Sainte Vierge Marie:

« Souvenez vous ô très pieuse Vierge Marie, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, implorer votre secours et demander vos suffrages, ait été abandonné »

Marie est présente sur tous les chemins de l’Église. Elle est présente dans la mission de l’Église. Son culte nous montre comment elle est vénérée dans tous les sanctuaires du monde. Ses messages des diverses apparitions comme celle de Fatima, Lourdes… nous donnent avertissement mais aussi la miséricorde de Dieu dans toutes les situations du mal et du péché, si nous nous convertissons a lui.

Nous aimons chaque jour l’invoquer dans nos complies la plus ancienne invocation mariale de III, IV siècle, retrouvée en Egypte en papyrus:

« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. Ne méprise pas nos prières Quand nous sommes dans l’épreuve, Mais de tous les dangers Délivre-nous toujours Vierge glorieuse, Vierge bienheureuse » (Antienne des Complies)

Les visions et les paroles de la Vierge Marie à Sœur Faustine

Le soir quand j’ai prie, la Mère de Dieu m’a dit:

«Votre vie doit être semblable à la mienne, douce, cachée, unissez-vous sans cesse á Dieu, vous devez intercéder pour l’humanité et préparer le monde à la seconde venue de Dieu.» (Petit Journal, 625)

Aujourd’hui pendant les Vêpres, une douleur me pénétra l’âme….Je suis comme un petit enfant devant l’immensité de cette tâche [ Propager La Miséricorde Divine] ..., j’entendis la voix de la Très Sainte Mère:

«Sache, ma fille, que quoique j’aie été élevée à la dignité de Mère de Dieu, sept glaives de douleur ont transpercé mon cœur. Ne fais rien pour te défendre, supporte tout avec humilité. Dieu seul te défendra.» (Petit Journal, 786)

« Ma fille, je te recommande vivement de réaliser fidèlement tous les souhaits de Dieu, car c’est ce qui est le plus agréable à ses yeux saints ». Tandis que la Mère céleste me parlait, une profonde compréhension de cette volonté de Dieu pénétrait mon âme. (Petit Journal, 1244)