Marian Coat of Arms

Les Missions Africaines de la Congrégation des Pères Mariens de L'Immaculée Conception

La Lettre adresse aux Collaborateurs

(L'Adresse: En dehors des Sanctuaires et les Apostolats de Miséricorde Divine, nous adressons cette lettre à chacun qui aimerait à coopérer avec nous.)

Atok, le 01.03.2004

„Jésus j'ai confiance en Toi"

Révérend (e), Père, Sœur; Cher Coopérateur, Chère Coopératrice,

Dans notre mission d'Atok, diocèse de Doumé Abong Mbang au Cameroun, nous initions officiellement l'Apostolat de la Miséricorde Divine. Cet apostolat était confié aux Pères Mariens (Congrégation Polonaise), qui œuvrent dans le diocèse depuis 1999. Au début cet apostolat a pris une dimension locale. A partir de 2002 nous avons crée dans chaque village de notre mission (il en y a 25 villages) les groupes de Miséricorde Divine. Ce sont d'abord les groupes de prière. Ils ont reçu l'image du Christ Miséricordieux et ils étaient formée à ce culte en suivant les instructions et ils étaient equippés avec les matériaux (images, brochures de prière). L'année dernière ils ont participé dans deux sessions de l'approfondissement et ils ont organisé le pèlerinage à l'église paroissiale. Dans l'église paroissiale ils ont reçu plus grandes images du Christ Miséricordieux pour placer dans leur chapelles. Les chrétiens qui appartiennent a ces groupes de prière se rencontrent chaque vendredi. Ils méditent la Parole de Dieu et ils prient le chapelet a la Miséricorde Divine, accompagné d'autres prières comme litanie, les invocations et l'acte de confiance.

Le Dimanche Blanche, le 18 Avril 2004 nous avons intronisé une grande image du Christ Miséricordieux dans notre église, qui était récemment renouvellée et préparée pour devenir le sanctuaire de ce culte. Cet acte de l'intronisation de l'image a été accompli par notre évêque du lieu, Mons. Jan Ozga, ordinaire du Diocèse de Doumé Abong Mbang, qui a désiré d'ouvrir au culte publique le sanctuaire diocésain de la Miséricorde Divine au cours de cette fête. C'est le première sanctuaire dédié au culte de la Miséricorde Divine au Cameroun. Également, l'évêque a annoncé l'ouverture officielle au niveau diocésain de A'Apostolat de la Miséricorde Divine.

L'Image du Christ Miséricordieux que nous avons intronisé était bénit par le Saint Père le 4 octobre 2004. Mons. Jan Ozga a été priviligé d'être reçu par le pape et il a obtenu pour le diocèse une bénédiction pontificale signée par le Saint Père lui-même. Le Saint Père a exprimé un désire que ce culte soit propagé parmi les peuples africains. Le Saint Père a répété dans deux langues les paroles révélées à Sœur Faustine: « Jésus j'ai confiance en Toi" et "Jezu, ufam Tobie ».

En plus de la propagation du culte de la Miséricorde Divine, nous nous engageons aussi dans les œuvres charitables. Depuis 2002 nous avons pris en charge plusieurs douzaines de malades en leur assurant le soins médical, les opérations chirurgical et assistances diverses. Parmi eux il y avait aussi des gens avec le SIDA. Nous avons offert aux gens handicapés des béqués et des triportères adoptés au terrain. Pour quelques uns parmi des enfants pauvres nous avons payé les minervals à l'école élémentaire et secondaire. Cet engagement caritatif n'est pas uniquement le résultat de nos initiatives. Nos groupes charismatiques se procurent l'argent à l'aide d'une petite cotisation et ils le partagent parmi les vieillards et les pauvres des villages. Pour quelques uns ils portent un service à la maison soit dans les champs.

Au future proche nous envisageons de créer à côté du sanctuaire le Foyer pour les filles et les garçons non- scolarisés où ils recevront une formation de base et apprendront un métier.

Cela est l'histoire brève du commencement de notre Apostolat de la Divine Miséricorde. Nous croyons bien qu'il se développe, mais surtout nous espérons que nos chrétiens vont ouvrir leur cœurs aux grâces du Seigneur et à l'immensité de la Miséricorde Divine.

Nous vous écrivons cette lettre dans l'espoir d'établir une coopération réciproquement bienfaisante. Nous voudrions bien d'avoir une coopération à une échelle élargie. Il nous est difficile d'énumérer dans la première lettre toutes nos propositions, mais nous espérons que vous alliez vous ouvir à un partage, une échange d’information, des matériaux de formation et de la prière réciproque. De notre côté nous pouvons vous donner le témoignage comment ce culte de la Divine Miséricorde se développe ici, dans le contexte africain, au milieux du foret équatorial. Notre but est d’inculturer ce culte dans le contexte locale. Une échange peut nous enrichir et approfondir nos recherches de savoir comment Dieu révèle son amour miséricordieux aux gens de toutes les langues, races et nations.

Nous vous écrivons cette lettre dans l'espoir d'établir une coopération réciproquement bienfaisante. Nous voudrions bien d'avoir une coopération à une échelle élargie. Il nous est difficile d'énumérer dans la première lettre toutes nos propositions, mais nous espérons que vous alliez vous ouvir à un partage, une échange d’information, des matériaux de formation et de la prière réciproque. De notre côté nous pouvons vous donner le témoignage comment ce culte de la Divine Miséricorde se développe ici, dans le contexte africain, au milieux du foret équatorial. Notre but est d’inculturer ce culte dans le contexte locale. Une échange peut nous enrichir et approfondir nos recherches de savoir comment Dieu révèle son amour miséricordieux aux gens de toutes les langues, races et nations.

Père Franciszek Filipiec, MIC
Promoteur de la Miséricorde Divine
Mission Catholique et Sanctuaire d’Atok
B.P. 38 Ayos
République du Cameroun / Afrique