Marian Coat of Arms

Les Missions Africaines de la Congrégation des Pères Mariens de L'Immaculée Conception

Notre mission de la Congrégation des Pères Mariens de l’Immaculée Conception que nous avons en Afrique compte deja 20 ans. (De rapport ellabore en 2004)

Nyakinama C’est en 1984 que la Province Polonaise de notre Congrégation a envoyé trois premières prêtres pour Rwanda dans le diocèse de Ruhengeri où ils ont travaillé en fondant la nouvelle mission de Mwange en la développant avec les infrastructures et en organisant la pastorale et la formation des familles, des jeunes et des catéchistes. Cette mission a été marque aussi par douloureuses expériences de la guerre. Nous avons travaillé pendant quatre ans avec les réfugies dans les camps et après la guerre nous avons reconstruit la mission qui etait beaucoup endommagée pendant ce temps de la violence. En 1995 nous avons pris une autre paroisse Nyakinama ou nous travaillons toujours. Depuis 1997 nous avons commencé accompagner les jeunes garçons pour la formation au sacerdoce. N’ayant pas des structures de formation (maison de postulat, noviciat, séminaire) nous étions accueilli avec nos candidats par les autres congrégations. Plusieurs candidats sont dans les séminaires diocésains et les autres aspirent entrer dans notre congrégation et ils suivent le formation accompagnée.

La mission au Rwanda est bien engagait dans la pastorale de reconciliation apres la guerre. Nous lancons la, un nouveau projet du Centre de Formation Mariale a Kibeho, lieu de martyrologie et des apparitions mariale. Avec ce projet nous voulons apporter nouvelles esperrances aux gens et partager notre charisme mariale.

En 1999 nous avons fondé une autre mission au Cameroun. Son première but peut être caractérisé comme une aide urgent au diocèse de Doumé Abong Mbang. Ce diocèse se trouve a l’Est du pays dans le zone pauvre et défavorisé, dans la foret équatorial. La region est constaté comme sous-developpee. Il manque la des bons routes et de l’éléctricité. Pendant trois ans nous avons pris la direction du Petit Séminaire et la pastorale dans la paroisse cathédrale de Doumé. Depuis février 2002 nous avons reçu une mission d’Atok abandonné epuis sept ans. Nous avons la une communaute des trois prêtres pour vingt cinq villages. Cette mission nous la redressons en y mettant les infrastructures et une pastorale adaptée, surtout la formation des catéchistes et des communautés de base. Également au Cameroun depuis 2001 nous avons commencé accompagner les candidats dans leur chemin de la vocation.

Apres vingt ans de notre travail en Afrique qui se caracterise surtout par une aide à l’Église locale, nous constatons la nécessité de vivre plus notre charisme et nous voyons que cette jeune église africaine a besoin de nous, des Pères Mariens avec notre charisme. Enracinement de notre charisme sera visible par notre engagement vers les pauvres. Nous travaillons dans les régions abandonnées, avec les pauvres. Egalement dans cette domaine du travail avec les pauvres nous sommes engagés beaucoup dans le développement en construisant et renouvelant les structures comme les églises, les chapelles, les écoles etc.et surtout en reconstruisant la personne humaine par divers type de formation. Nous la réalisons dans chaque mission par divers programmes pastorales, par les sessions de formation permanente données aux jeunes, aux enseignants, aux catéchistes et les responsables des groupes existant dans chaque paroisse. Notre engagement dans ce domaine s’étend aussi au niveau diocésain, ou nos prêtres prends les aumôneries des jeunes, des enfants, des familles.

Au Cameroun depuis Avril 2004, nous avons le Sanctuaire de la Miséricorde Divine, qui etait fondé sur la demande expres de l’evêque du lieu comme la réponse a la situation pastorale et sociale trés abbandonée. Le Sanctuaire dans ses activites pastorale et a travers les prières, ainsi que par L’Apostolat de la Miséricorde Divine, propose un renouveau spirituelle, porte une aide charitative aux pauvres et propage la solidarite entre les gens.

La mission africaine des Pères Mariens se construise encore et cherche ses chemins de l’inculturation.